Par samedi 6 décembre 2014 1 Permalink 0

Tous en caleçon, voilà le cocktail parfait !

.

Calebar_aperoandstiletto_bar_adresse_paris

Hello !

.

Alors voilà, je vous dévoile une deuxième adresse où siroter des cocktails, en se rinçant l’oeil (bah quoi?!).

.

Avec tous ces nouveaux bars à cocktails qui fleurissent un peu partout dans la capitale, il fallait bien qu’il y en ait un qui se démarque. C’est une amie qui m’a parlé de cette adresse, sur laquelle elle est tombée tout à fait par hasard. Depuis, c’est un de mes lieux incontournables, entre cocktails et hommes « dénudés ».

.

Le Calbar, oui ! C’est bien la contraction des mots « caleçon » et « bar » qui donnent le calebar. Ici on est servi par des jeunes hommes qui ont oublié leurs pantalons !

.

Tout de suite, on imagine un bar un peu étrange et pas très fréquentable. Détrompez-vous ! Le calbar est un lieu magnifique, original, un lieu tamisé où la déco est soignée, avec des créations de cocktails hallucinants et les barmans en caleçons et noeud pap’ s’il vous plait ! La déco rappelle les lofts new-yorkais, avec des briques apparentes et au fond, des canapés chesterfields accompagnés de tableaux de street art. Tout ça sur un fond sonore plutot hip-hop, électro.

.

En fait, la première fois où j’y suis allée, je n’ai même pas remarqué que ces messieurs avaient oublié leurs pantalons ! L’atmosphère est conviviale, Christophe et Thierry, de leurs petits noms, sont accueillant, souriants et drôles, ce qui donne une atmosphère totalement décontractée et sans chichi ! On s’y sent d’ailleurs tout de suite « comme à la maison ».

.

Personnellement, je me suis installée au bar, perchée sur mon tabouret, pour pouvoir admirer ces joyeux lurons réaliser leur chorégraphie impressionnante de fabrication du cocktail parfait. Je me perds dans cette carte, je ne sais pas ce que je veux, indécise, j’ai envie de tout goûter. Je crois que ça se lit dans mon regard et au moment où je redresse la tête le barman vient à mon secours. Il m’extirpe de ma torture de l’esprit et me jette un « dis moi ce que tu aimes comme saveur, je fais ce que tu veux » (étrange comme demande en le regardant les yeux écarquillés, qui louchent sur son caleçon).

.

« J’aime les cocktails à base de vodka, de fraise, de menthe ou basilic, des choses à base de fruits rouge…”. Il me coupe « ouais bon un cocktail de fille quoi ! » … (je ne vois pas ce qu’il veut dire par là !!! … rhum rhum)

.

D’un seul que je le vois arrêter … « tu sais quoi ? Je n’ai pas DU TOUT envi de te faire ça ! Ce n’est pas toi ce cocktail ! Je vois que tu es bronzée, que tu reviens de vacances depuis peu, donc j’ai envie de te faire sentir le soleil … tu me fais confiance ? » Allons-y … je lui laisse libre cours à son imagination, ne sachant donc absolument pas à quoi m’attendre !

.

De là, en sort un cocktail SOMPTUEUX. Et ce goût ?? MA MA MIAAA un DE-LICE ! C’est un cocktail qui se déguste, oui il se mange car il y a de la glace à l’intérieur. Je m’empare de ma cuillère posée à côté et … je n’ai jamais rien goûté de tel ! D’un seul coup, je vois ma quête du cocktail parfait s’achever … je l’ai trouvé ! C’est celui-ci ! Je ne saurais ABSOLUMENT PAS vous dire ce qu’il y avait dedans. Le secret est bien gardé je crois, il n’a pas voulu me le dévoiler ! Tout ce que je peux vous dire c’est qu’il faut demander le cocktail spécial venu d’Australie (Christophe l’a mis au point lorsqu’il est revenu d’un très long voyage en Australie). Il vous fera donc votre cocktail surprise et croyez moi, le jeu en vaut la chandelle !!  :)

.

Au Calbar, on pratique l’art de la mixologie, ils proposent donc le « cocktail surprise », totalement sur mesure, selon vos envies. Pour absorber tout ça on peut prendre le best-seller qu’est le club sandwich fait minute, version bar d’hôtel (oui les deux patrons viennent de l’hôtellerie de luxe), à 10 euros. Il faut compter entre 9 et 13 euros pour un cocktail, entre 3 et 7 euros pour une bière ou environs 5 euros pour un verre de vin (mais soyons un peu sérieux on est pas là pour ça!).

.

De nombreux cocktails sont donc à la carte avec des alcool prenium comme le Monkey 47 (une liqueur allemande aux 47 ingrédients, dans le 1986’s), du Nikka « from the Barrel » (un whisky japonais, pour le Julep) ou bien encore le Tanqueray Ten (gin anglais élaboré à base de fruits frais, dans le Spicy’s). D’autres cocktails à base de vodka sont proposés comme le « Inside The Calbar » (liqueur de pêche, liqueur de mûre, jus d’ananas, jus de cranberry), de Gin comme le « Octopus » (Hendrick’s, kiwi frais, crème de cassis, jus d’ananas), de Téquila comme le « Le Perver’s » (ocho blanco, crème de cassis, jus de citron, ginger ale), de Whisky comme avec le « Irish Velvet » (black bush, jus de citron, chambord, jus de pamplemousse, limonade) ou encore à base de Champagne comme « L’Orgasme » (Belvédère citrus, framboises & mûres fraîches, champagne = un petit pêché chez moi celui-ci).

.

Ce que j’adore : la déco, l’ambiance et l’accueil chaleureux, chic et décontracté ! Le savoir faire extra-ordinaire des barmans.

Ce qui est dommage : le lieu est petit donc vite pris d’assaut !

.

En résumé : LE lieu parfait pour déguster un cocktail de rêve, sans pour autant se retrouver dans un lieu guindé !

.

Le plus à savoir : Le calbar ne propose pas d’happy-hour MAIS un apéro mensuel ou les filles commes les garçons doivent être en caleçon (vestiaire gratuit) pour déguster un cocktail spécialement réalisé pour l’occasion : le Dagobear, au tarif extra de 7 euros !

.

Allez-y et demandez un cocktail sur mesure  et vous m’en direz des nouvelles !

.

La bisette,

signature croix

.

1501796_659820400741132_Calebar_aperoandstiletto_bar_adresse_paris9080540_n

Calebar_aperoandstiletto_bar_adresse_paris 10492459_741031692620002_5137170000548221025_n 10620651_779418935447944_3209247407475078711_n Le CalbarCalebar_aperoandstiletto_bar_adresse_paris Calebar_aperoandstiletto_bar_adresse_paris 181005_388462667876908_53828090_n

 .

Informations

Le Calbar

Du lundi au samedi de 17h à 2h00

82, rue de Charenton 75012 Paris

Site web : lecalbarcocktail.com

Facebook : Le Calbar

.

crédit photo : http://www.vinz.book.fr/
0
1 Comment
  • une Bordelaise à Paris
    février 24, 2015

    je cherchais des adresses pour aller boire des cocktails avec Mon Chéri et j’ai entendu parlé… mais je crois que je vais plutôt y aller avec des copines 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Inline
Inline