Par lundi 9 février 2015 8 Permalink 7

Louboutin, ou l’amour de la semelle rouge

aperoandstiletto_blog_louboutin_ditavonteese

Cela fait un moment que je voulais vous parler de mon premier amour. Celui qui m’a rendu complètement accro aux stiletto : Christian Louboutin.

.

Comment j’ai connu la marque ? Il y a de nombreuses années, alors totalement subjuguée par cette élégance que dégageait Dita Von Teese. Une beauté froide venue d’une autre époque. Elle m’interpelle, je m’interroge, m’intéresse et découvre alors que ces sublimes escarpins qu’elle porte ont une particularité : elles sont habillées d’une semelle colorée.  Cette semelle d’un rouge vermillon finissait totalement la chaussure et l’habillait ainsi même « de dos ». Génie ! Quelle est cette marque ?

.

Quelques recherches plus tard, j’entrais pour la première fois dans l’univers Louboutin, pour ne plus jamais en sortir  …

.

.

La marque a vu le jour début des années 90. Autrement dit, Louboutin a très vite pris la place de « roi » dans le secteur de la chaussure de luxe.

.

Un parcours sinueux

Son créateur, Christian Louboutin, est né le 7 janvier 1964 à Paris. Il a grandi auprès de sa mère et de ses trois sœurs. Autant dire que Christian Louboutin a été habitué à évoluer dans un milieu très féminin. Il les a vu grandir, évoluer, peut être auront-elles été la source d’inspiration de celui-ci ?

A à peine 12 ans, le jeune Christian dessine déjà des croquis de chaussures, encore, encore et encore ! Il a déjà une fascination pour la courbure du pied de la femme grâce à la chaussure qui l’habille.

Après un bref passage au Lycée Paul-Valéry, il entre en lycée technique pour étudier la couture. La mode, la mode, la mode … la passion était déjà là ! Cependant, plus impatient que jamais, Christian Louboutin passe son temps et ses nuits aux Folies Bergères. Entre de la féminité poussée à son paroxysme. Ses danseuses, ses costumes, ses cambrures … ces pieds, habillements logés dans de superbes chaussures … Passionné par cet univers, il se faufile dans cet endroit magique au moment de l’entracte, ce qui lui permet d’éviter « la caisse » chaque soir. Quand on veut …

En 1982, le jeune Christian Louboutin entre en stage chez Charles Jourdan, à Romans-sur-Isère, l’un des plus grands chausseurs de luxe. Il y fera ses armes et collabore ensuite avec de grandes maisons. En 1988, il rencontre Roger Vivier, qui travaille sur la préparation de son expo aux Muées des Arts décoratifs de Paris. Le créateur lui fait alors découvrir l’importance de la forme. Christian Louboutin deviendra alors paysagiste un temps.

Heureusement pour nous, il en est sorti ! Ahah.

.

Un créateur admirateur de la femme

Comme on l’a vu durant tout son parcours, la femme et l’image qu’elle dégage inspire Christian Louboutin. Il y a une certaine forme d’admiration chez lui. Entre ces danseuses des Folies bergères qu’il adore, et cet environnement féminin dans lequel il a grandi, les femmes occupent une place toute particulière dans l’univers de celui-ci.

Ne nous étonnons donc pas qu’il nous propose des souliers si vertigineux !

.

Naissance de la semelle rouge, du génie

C’est en 1992 que Chritian Louboutin se lance enfin et monte sa marque. Il ouvre sa première boutique rue Jean-Jacques Rousseau, siège historique de la marque et boutique emblématique.

L’histoire nous dit que la semelle rouge serait un pur hasard. Alors qu’il voyageait avec son assistante de l’époque, des prototypes à la main, il se serait emparé du vernis rouge Chanel de celle-ci et se serait mis à colorer la semelle. La marque de fabrique de Monsieur Louboutin vient d’être créée. L’accueil du public et des professionnel est un tel succès que tous les modèles qui suivront seront également dotés de cette fameuse semelle rouge, qui habille et termine parfaitement cette chaussure vertigineuse.

On retrouve d’ailleurs cette marque de fabrique à l’intérieur de ses sacs à main, aujourd’hui devenu maroquinier.

.

Des stars venues du monde entier

La plus effrayante des journalistes de mode, Anna Wintour, s’empare de la marque et rédige non pas un mais deux articlex élogieux dans son prestigieux magazine Vogue. Imaginez … la machine s’emballe ! Les clientes prestigieuses accourent, la marque à la semelle rouge est définitivement lancée ! Grâce à cet article, Christian Louboutin peut ainsi conquérir les Etats-Unis et ouvrir sa première boutique en dehors du territoire. L’une de ses premières clientes n’est autre que la princesse Caroline de Monaco, autrement dit, une bien jolie vitrine pour le chausseur. Blake Lively, Lady Gaga, Beyoncé, Nicole Kidman, Sarah Jessica Parker … toutes y succomberont. Christian Louboutin est ensuite surnommé « Le chausseur des stars à l’emblème vermillon.

.

Un atelier sur mesure

Bien évidemment, ses clientes les plus prestigieuses désirent des modèles uniques, encore plus beaux, plus spectaculaires, faites pour elles et elles seules. C’est alors qu’en 2006, Christian Louboutin donne naissance à un atelier de commandes spéciales qui permet de fabriquer des modèles totalement sur mesures. Les grandes Victoria Beckham ou encore Kylie Minogue en sont les clientes.

.

Revenons à l’essentiel : le show, le spectacle !

Son amour, né également grâce aux Folie Bergère, Christian Louboutin ne manquera pas de mettre en scène la marque à chaque occasion qui se présente. Ainsi, en 2010, Christian Louboutin lance Le Carrosse noir, une web-série mettant en scène Arielle Dombasle, Dita Von Teese, Elisa Sednaoui, Farida Khelfa et Mika. Une monographie et une exposition au Design Museum de Londres célèbrent les 20 ans de la maison, couronnées par une collection d’une vingtaine de modèles emblématiques revisités en édition limitée.

Au même moment, Louboutin est invité par le Crazy Horse pour mettre en scène quatre numéros avec la complicité de ses amis David Lynch et Swiss Beatz. Un spectacle intitulé « FEU » voit le jour. Les danseuses exclusivement chaussées par la marque à la semelle rouge déambulent sur la scène. Ces jeux de jambes, de pieds … une merveille !

Puis, c’est Disney qui lui demande de réinventer la mythique pantoufle de Cendrillon. Un escarpin en modèle unique voit le jour. Autant vous dire : une merveille !

57 boutiques Christian Louboutin ont ouvert depuis, dont trois boutiques homme à Paris, New York et Londres. Le succès n’est que grandissant !

.

.

Je vous vois déjà venir :

Les Louboutins ça fait mal aux pieds ! Les Louboutin c’est vulgaire/ça fait pouf de TV réalité. Les Louboutin c’est hors de prix pour ce que c’est …

Bien, chacun sa vision de la marque et je suis d’accord sur certains points également. Alors OUI, certains modèles font mal aux pieds. Mais en même temps dans quelles chaussures vous n’avez pas mal aux pieds au bout de,ne serait que, 3h, debout sur des talons AIGUILLES ? Car oui, Louboutin = talons aiguilles ! Donc bon …

Et puis certains modèles sont plus confortables que d’autres. Selon la cambrure, la talon, la plateforme, le cuir utilisé. Et puis, il faut aussi bien choisir sa pointure. L’avantage chez Louboutin c’est qu’elles sont toutes dispo  en demi pointures !

Après question : c’est vulgaire/ça fait pouf de TV réalité … comme tous les phénomènes de mode, ce qui se vend comme des petits pains est imité, copié et donc se retrouve sur le web pour un marché parallèle … Donc OUI, certaines filles qui n’auraient pas forcément les moyens de s’en acheter peuvent ainsi s’en procurer pour 100 euros à peine. Alors oui, ça ternie l’image de la marque. Mais Louboutin tente comme il peut de lutter contre ça.

Chaque marque à ses pour et ses contre. Des gens qui seront « pro » ou « anti ».

Personnellement, je ne prends aucun parti. Pour moi, la mode et les chaussures c’est j’aime ce modèle et celui-ci. Je n’aime pas ceci ou cela. POINT. Ce qui est autours n’est que fioriture. On peut aimer une marque pour son image ou son histoire, mais personnellement, je ne m’arrête pas à ça face à une paire de stiletto dont je suis tombée amoureuse ^_^ ahah !

.

Je fonce donc m’acheter mon coup de cœur de la nouvelle collection qui est celui-ci :

aperoandstiletto_blog_louboutin_1

.christianlouboutin-senora-1150242_O020_1_1200x1200

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

.

La bisette !

signature croix

louboutin-women-1

aperoandstiletto_blog_louboutin_2aperoandstiletto_blog_louboutin_3

 

christianlouboutin-sokate-1150192_M199_1_1200x1200_5christianlouboutin-mayerling-1150888_BL9R_1_1200x1200christianlouboutin-flo-3130667_R010_1_1200x1200  christianlouboutin-talitha-1150346_BK01_1_1200x1200christianlouboutin-talitha-1150346_BK01_3_1200x1200     christianlouboutin-hotwave-1150240_BK01_2_1200x1200 christianlouboutin-hotwave-1150240_BK01_1_1200x1200 christianlouboutin-tinafrange-3140632_BK01_1_1200x1200aperoandstiletto_blog_louboutin_5

Crédits photos : Christian Louboutin
7
8 Comments
  • Estelle
    février 9, 2015

    Voilà un article très intéressant ! Les Louboutins sont vraiment belles mais je ne mettrais le prix que si le modèle est très original, pas pour des escarpins noirs vernis qu’on peut trouver partout.

    Estelle
    lamodeestunjeu.fr

    • June
      août 7, 2015

      Oui je comprends complètement Estelle. Apres tout dépends ton budget. Je pense qu’à un moment, tu peux ne plu st’acheter que ça et donc les noir classiques … (reverie:) ) !
      Bisous Xxx June

    • June
      février 12, 2016

      Hello ma belle. Je suis un peu pareils ! On m’a offert une paire d’escarpins noirs … je ne vais donc pas dire non 😀 huhuhu
      Cependant, pareils … je ne mettrais personnellement le prix que si elle valent vraiment la peine et qu’elles sont vraiment originales ! En meme temps … les 3/4 de la collection sont totalement folles …. c’est ce qui me rends hystérique à chacun de mes passages en boutique ! ej sais … je me fais du mal -_- ahahah
      gros bisous !

    • June
      février 12, 2016

      Merci ma belle !
      Et oui je suis d’accord avec toi. Personnellement, je « n’oserais » mettre le prix que si la chaussure est vraiment originale. Le problème c’est que les 3/4 des collections sont juste hyper originales. C’est pour ça que j’ai l’impression de faire un AVC à chacun de mes passages à la boutique ! :) ahahah
      Après, on m’a offert une paire d’escarpins noirs … j’avoue que je n’ai pas refusé 😀
      Gris bisous Xxx June

  • O&F
    juin 4, 2015

    Whaou super ton article! J’adore! Je suis aussi une fan inconditionnelle des Louboutin… Quel(s) modèle(s) as-tu? Et en es-tu satisfaite?
    Bisous

    • June
      juin 5, 2015

      J’ai plusieurs modèles (5 paires). Ma préférée de ma petite collection est le modèle Lady Claude … toute en strass ! Une petit folie !!!!! <3
      Et toi ? Tu en as ? lesquelles préfères tu ?
      Bisous Xxx June

      • OF
        juin 5, 2015

        Ah oui celle d’instagram ?! Je suis d’accord ! Elles sont très belles!
        Moi j’ai des simple pump et j’en suis fan
        Whaou pour ta belle collection magnifique
        Tu as une bonne combine? tu les achètes à Paris ?
        Ton blog est super !
        Bisous

        • June
          juin 6, 2015

          Hello :)
          Oooohhh merci merci !
          La bonne combine ? Avoir eu un anniversaire heureux, avec des amis généreux et un amoureux vraiment mais vraiment généreux et absolument fou :)
          Sinon, la bonne combine ? Essayes de voir comment tu pourrais avoir accès aux ventes privées (deux fois par an) là … il y a vraiiiiiment des prix dingues ! :)
          Bisous

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Inline
Inline